Intervention préalable au Comité Technique du 9 mai 2016

 

 

 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les élus, chers collègues,

 

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un Comité Technique d’une configuration particulière, il est non seulement l’addition de 2 instances auparavant distinctes mais aussi la première rencontre d’un exécutif plus tout à fait nouvellement élu avec la représentativité des personnels de la Région Auvergne Rhône Alpes.

 

Dans ce contexte, la CGT souhaite rappeler sa volonté de dialogue et de négociations sur les différents sujets qui touchent à la vie des personnels, tel que :

 

  • Les moyens nécessaires au fonctionnement et au développement du Service Public ;

  • L’alignement par le haut de tous les acquis sociaux et salariaux, l’obtention de protocoles communs favorables à tous les personnels de la collectivité ;

  • L’organisation des services et les liens qui les unissent (condition de travail, liens hiérarchiques et fonctionnels, etc.) ;

  • Etc.

 

Force est de constater que la Région Auvergne Rhône Alpes existe sur le papier mais pas encore dans la conscience collective de la plupart des personnels. Nous regrettons amèrement la volonté du Président, refusant aux organisations syndicales, leur représentativité issue des élections professionnelles précédentes, pourtant légitimée par la loi Notré.

 

Je tiens à ajouter qu’il nous revient des informations étonnantes, notamment concernant les remplacements dans les établissements d’enseignement. Une question à ce sujet a d’ailleurs été posée à l’administration par mail le 6 avril dernier, à laquelle nous n’avons eu aucune réponse…

 

Nous souhaitons aussi faire le point sur des sujets dont nous ne savons pas, s’ils relèvent de la rumeur, de la prise de position publique ou d’une réalité……

 

  • Nous avons pu entendre, Monsieur le Président, il y a quelques semaines sur l’antenne de France 3 dire que le traitement de dossiers instruits actuellement en région serait remis aux territoires pour assumer une part des économies budgétaires annoncées sur les frais de fonctionnement. Nous souhaiterions donc que vous nous expliquiez concrètement de quoi il s’agit et surtout quelles incidences sont prévisibles pour les personnels… ?

 

  • Par ailleurs, il semblerait qu’une ou des études soient menées pour mutualiser des services de restauration de lycée avec d’autres collectivités. Pouvez-vous nous donner confirmation ? si tel est le cas, la CGT demande que les organisations syndicales soient consultées sur le fond, la forme et la méthode…

 

  • Il semblerait aussi que des consignes aient été données pour ne plus appliquer le barème KPMG en matière de dotation en personnels dans les lycées auvergnats, bien que voté en CTP. Barème que la CGT appelle de ses vœux, à mettre en  application sur l’ensemble du territoire.

 

Vous comprendrez aussi qu’avec les annonces de réduction budgétaire nous appréhendons fortement, les risques de mutualisations et voire pire, l’externalisation des services… alors que vous en conviendrez aisément, un fonctionnaire revient moins cher au contribuable, pour un service de meilleur qualité, qu’une entreprise privée dont le but est de faire des bénéfices.

 

Nous souhaitons aussi vous faire part de ce qui n’est pour l’instant qu’une impression  mais que nous redoutons être à terme effectif. Nous redoutons donc une marchandisation du service public régional et que son évaluation ou son optimisation tienne exclusivement compte de son coût et pas du service rendu à l’usager, qui nous le rappelons, n’est pas un client mais un bénéficiaire…

 

Nous pourrions aussi, regretter un certain nombre de mesures qui semblent prises à la hâte, comme la suppression de certains véhicules de service (outils de travail) notamment dans les Espaces , dont les missions des personnels affectés, nécessitent des déplacements quotidiens. Immanquablement, ces décisions les amènent à se questionner sur leur avenir. Nous en profitons pour vous interroger sur l’avenir de ces espaces et bien évidemment des personnels qui y sont affectés.

 

Pour conclure : deux regrets :

 

  • votre volonté d’accentuer les aides aux Lycées privés. Par cette mesure, nous sommes obligés de constater que l’argent du contribuable servira à la scolarité des foyers les plus aisés.

  • Et cette nouvelle priorité consistant à financer des dispositifs de sécurité (pas des compétences de la collectivité) en subventionnant des communes.

 

Nous sommes certains que la délinquance se traite par l’éducation et non pas par des mesures visant à la cacher ou la repousser hors périmètre.

 

Nous vous remercions de votre écoute et de vos réponses.

 

Jèrôme FIORENTINO

Natalie SABATIER

 

 

​​Nous appeler :

04 26 73 55 58​​

​​Nous mailer :

CGT@auvergnerhonealpes.fr

​Nous trouver : 

CGT CR AuRA

1, esplanade François Mitterrand

CS 20033

69269 LYON CEDEX 2

© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com